Revue à télécharger Pentecôte Mars 2022

2.50

DOSSIER : LA FORCE D’ÊTRE ENSEMBLE

  • Et si la Trinité m’aidait à vivre un meilleur relationnel au sein de l’Église ?
  • Interview de Marie-Christine Carayol
  • Tendre vers les mêmes choses
  • “Ceux quʼIl voulut”

ÉDIFICATION

  • La vallée des hirondelles

UNIVAC

  • UNIVAC : La valeur ajoutée de vos vacances !
  • Liste de vos vacances

FAMILLE

  • FAMILLE : Vous préoccupez-vous de votre descendance spirituelle ?
  • KIDS : Paul le missionnaire, Paul à Athènes

HISTOIRE

  • 90 ANS : Chroniques historiques
  • Survol sur l’histoire de la revue Pentecôte

ACTUS

  • ACTION MISSIONNAIRE : Carnet de voyage en République Centrafricaine
  • UNE IDÉE POUR L’ÉGLISE : Quoi dʼneuf pasteur ?
  • L’ÉGLISE D’AUJOURD’HUI : Un nouveau lieu de culte pour Montauban

UNE BONNE NOUVELLE

  • La croix dans ma vie

10000 en stock

Description

Édito : Refusons les clivages, cultivons l’unité

Par Thierry Chambeyron

Le mot “clivage” viendrait, semble-t-il, du néerlandais “klieven” qui pourrait se traduire par le fait de “fendre quelque chose”. Outre son utilisation dans le langage usuel, il est aussi employé en bijouterie et désigne une technique qui consiste à fendre un diamant, à faire une brèche, une faille dans la matière précieuse.

Cette expression évoque donc une partition, une séparation, une division. On parle de clivage politique, culturel ou encore social.

Ce phénomène se retrouve d’une manière plus ou moins prononcée dans certaines sociétés, lorsque différentes classes de la population sont catégorisées, ghettoïsées, sectorisées. Il en résulte de multiples tensions et autres antagonismes pouvant générer de nombreux conflits.

Le clivage est aussi présent à différentes époques du récit biblique. Par exemple, lorsque Roboam succéda à son père, Salomon, son attitude dédaigneuse et ses choix maladroits allaient provoquer la division du peuple juif en deux royaumes distincts, celui du nord et celui du sud : Israël d’un côté et Juda de l’autre. Dans le livre des Actes, nous découvrons aussi une église victime d’une partition sociale provoquée par des différences d’origine culturelle (Cf. Actes 6/1).

Ainsi, force est donc de constater que le fameux “vivre ensemble” n’est pas un idéal facile à atteindre, et cela même au sein de l’Église.

Pourtant, être relié à notre frère dans la foi procurera immanquablement une force et une sécurité pour le croyant. Le tissu spirituel qui nous rassemble nous permettra de mettre en commun nos différents domaines de compétence, de traverser les tempêtes de la vie en étant soutenu et encouragés mutuellement. Il nous évitera aussi de faire fausse route face aux aléas de l’existence.

D’ailleurs, il est intéressant de noter que ce n’est pas un seul homme, Josué, qui a fait tomber les murailles de Jéricho mais le peuple tout entier, ni un soldat isolé qui a mis en déroute les madianites, mais 300 valeureux guerriers enrôlés par Gédéon. Ce n’est pas un seul prédicateur qui ensemença le bassin méditerranéen de l’Évangile, mais une équipe de chrétiens aguerris qui entouraient l’apôtre Paul. Ce n’est pas non plus un seul rédacteur qui a écrit la Bible, mais une quarantaine d’écrivains inspirés par le même Esprit. Ce n’est pas un bâtisseur solitaire, Néhémie, qui releva les murailles de Jérusalem, mais un ensemble d’individus motivés et courageux. Dans chacun de ces exemples, des hommes et des femmes ont fait l’effort de travailler à l’unisson, avant de se lancer dans leurs projets.

“Efforcez-vous de conserver l’unité que donne l’Esprit, dans la paix qui vous lie les uns aux autres.” (Éphésiens 4/3 – La Bible du Semeur)

Il est d’ailleurs intéressant de noter que lorsque Moïse négligea de s’entourer d‘une équipe pour conduire les hébreux hors d’Égypte, celui-ci fut très vite débordé par la tâche. Fort heureusement, Jethro l’interpella sans détour et lui ouvrit les yeux sur les limites de ses compétences (Cf. Exode 18/13.24).

Ainsi, le vieil adage “Seul on va plus vite, mais ensemble on va plus loin” semble s’être inspiré de la sagesse biblique. Celle-ci nous enseigne que nous devons tout mettre en œuvre pour renforcer notre communion fraternelle et contrecarrer les projets de l’ennemi, le diviseur par excellence.

“Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots.” (Martin Luther-King)

Informations complémentaires

Précisions

Produit à télécharger numériquement 1 fois sous les 7 jours calendaires suivant la commande.

Laisser un commentaire